vendredi 14 janvier 2011

Semaine du 15 au 23 janvier 2011 – 2er Dimanche du Temps Ordinaire Année Matthieu A

Cliquez sur l'image et découvrez le site internet Port Saint Nicolas
Bon voyage sur le web!

Extrait du site : 

Les enjeux d’un site comme Port Saint Nicolas

Plusieurs d’entre eux apparaissent dans la charte (le livre de bord) que l’on peut consulter à la capitainerie. Signalons-en quelques-uns ici…
Certains enjeux sont d’ordre culturel et dépassent largement le strict point de vue ecclésial :
  • faire rimer qualité avec gratuité et bénévolat !
  • promouvoir la francophonie sur le réseau Internet mondial
Mais beaucoup touchent directement à l’Eglise, à l’image que nous voulons en donner et, au-delà, à l’Evangile lui-même dont nous pensons qu’il est une bonne nouvelle à partager :
  • témoigner d’une Eglise qui n’est pas nécessairement ringarde en nous maintenant à la pointe des nouvelles technologies de la communication et en accueillant avec joie et gratitude le meilleur de la culture de notre temps, y compris ses aspirations à plus de démocratie. Ce type de présence ecclésiale sur le réseau Internet semble d’autant plus nécessaire que les frileux replis identitaires s’y manifestent là comme ailleurs !
  • accompagner, en les pratiquant, de nouvelles technologies de l’information et de la communication en pleine évolution. En acceptant de tâtonner avec ceux qui tâtonnent, nous manifestons que témoigner n’est pas donner des leçons !
  • suggérer telle ou telle manière de mieux utiliser ce fabuleux outil mondial de communication qu’est le réseau Internet pour signifier la catholicité de notre Eglise. Délocalisé, notre site peut aider notre Eglise à s’adapter à la nouvelle donne des réseaux relationnels et à rejoindre ceux et celles qui ne fréquentent régulièrement aucune communauté territoriale.
  • Faire autorité sans être pour autant le site officiel de l’Eglise catholique en France ou dans la francophonie… En ce sens, nos liens avec les instances officielles de l’Eglise catholiquue en France font que nous avons bien conscience d’engager plus que nous cinq dans l’aventure de PSN; mais en même temps notre liberté est clairement manifestée par le fait que nous ne sommes pas hébergés (et donc dépendants) par le site des évêques mais que nous avons notre propre serveur autonome.